MAJ : 07/03/2017

LA MENACE DU FRELON ASIATIQUE

Le frelon asiatique, redoutable prédateur pour les abeilles, semble s’être acclimaté en France depuis quelques années !

frelons

 

Les premiers nids ont été observés en Europe en janvier 2005 dans le Lot-et-Garonne. Vespa velutina (Lepeletier, 1836) a probablement été introduit en 2004 via des importations en provenance du Sud Est asiatique très probablement de Chine, et s’est très bien acclimaté en Aquitaine. On le retrouve désormais sur l’ensemble du Maine-et-Loire.

>> Retrouvez toutes les infos utiles sur le site de la FDGDON 49 : clic !

Si vous trouvez un nid dans votre jardin !
Alertez la FDGDON 49 au 02 41 37 12 48

 

frelon_asiatique

Cliquez sur l’image pour l’agrandir !

 

Présentation de la FDGDON 49

Parc d’activités Angers-Beaucouzé – Secteur de la technopole – 23 rue Georges Morel – 49070 BEAUCOUZÉ

Tél : 02 41 37 12 48
Courriel : fdgdon49@orange.fr

Site : http://www.fdgdon49.fr/

 

fdgdon_49La FDGDON 49, Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles est une union de syndicats professionnels agricoles de type loi 1884, régit par le code rural, notamment ses articles L252-1 à L252-4 et L251-10.

Constituée de toutes les forces vives (agriculteurs, chasseurs, piégeurs, élus), son réseau couvre l’ensemble du département à l’échelle des communes ou des groupements de communes ; créée en 2006, elle est chargée de la surveillance et de la gestion des organismes nuisibles (liste ci-dessous) dans le respect des bonnes pratiques phytosanitaires.

  • Les rongeurs aquatiques nuisibles
  • Les chenilles défoliatrices
  • Les rongeurs commensaux
  • La taupe
  • Les oiseaux
  • Le frelons asiatique
  • les herbes indésirables.

 

Le nid du frelon asiatique > lire la page : clic !frelon_invasion_top

Fabrication d’un piège à frelons

Pour faire suite à plusieurs découvertes de nids de frelons asiatiques eu début de l’hiver, il est fort possible que l’année 2014 soit encore pire.

Pour lutter contre cette invasion qui menace particulièrement nos abeilles et éviter tous risque d’accident à l’avenir, l’idée est de fabriquer et de placer (dès la fin du mois de février, après les périodes
de gel et jusqu’au début du mois de mai
), des pièges pour ainsi capturer dès la fin de leur hibernation les futures reines fondatrices qui pourraient à l’avenir s’installer chez vous.

Pour éviter le pire, un geste simple suffit. Il faut savoir que le frelon asiatique à la fin de l’hibernation est en manque de sucre. De ce fait, un piège à base de sirop de cassis ou framboise, de bière et de vin blanc (le vin blanc permet d’éloigner les abeilles) permettrait de capturer cet insecte qui peuple très rapidement une région.

Le piège à frelon asiatiques est fabriqué à partir d’une bouteille d’eau :

piege_frelon

On commence par fabriquer la chambre de capture. On sélectionne l’entonnoir à 25 mm au-dessus de l’étranglement. L’entonnoir se place tête en bas, et se fixe à la bouteille avec deux vis, afin de laisser un espace de 5 mm, qui permet aux petits insectes de s’échapper. On rentre le corps de la bouteille de 5 cm dans le culot restant de la bouteille, qui sert de cage à appâts. Ne pas oublier de percer une trou de 1 cm dans le bouchon qui sera vissé et bloqué. Ce diamètre permet d’interdire l’entrée aux plus gros insectes.

Lorsque le travail est effectué, on peut placer ce piège dans le jardin, de préférence au soleil et jusqu’à un mètre de haut. Ne pas oublier d’y ajouter dans le fond un peu de sirop de cassis, de bière et de vin blanc.